La valeur réelle VS la valeur perçue de ton offre de coaching

As-tu l’impression que ton audience et tes prospects ne perçoivent pas le potentiel de ton offre d’accompagnement ?

Tu sais à quel point tes services vont aider tes clients à opérer une réelle transformation dans leur vie mais quand tu expliques ce que tu fais tu as l’impression que les gens ne comprennent pas exactement comment tu peux les aider.

On te dit souvent que c’est trop cher et tu es tentée de baisser tes prix en pensant que c’est ce qui va convaincre tes futurs clients à s’engager avec toi.

❌ Le problème n’est pas le niveau d’investissement que tu proposes pour tes services.

✅️ Le vrai problème est qu’il y a une différence entre la valeur réelle de ton service et la valeur perçue.

👉 Et quand il y a un fossé entre les 2, tes prospects vont toujours juger que tes services sont trop chers ou ils vont trouver plein d’excuses pour ne pas investir :

  • « ce n’est pas le bon moment »
  • « je n’ai pas le temps »
  • « je vais d’abord me débrouiller tout(e) seul(e) avec ce que j’ai avant d’investir »
  • « il y a surement des services qui coutent moins cher et qui vont m’apporter les mêmes résultats » etc.

Quand ça arrive, c’est le signe que tu as besoin de travailler la valeur perçue de ton offre pour que tes prospects ne passent plus à côté de tes services.

Qu’est-ce que la valeur perçue d’une offre de coaching ?

La valeur perçue c’est tout simplement l’image que ton audience se fait de ce que tu leur présentes.

L’objectif est de faire en sorte que la valeur perçue de ton service reflète le niveau de transformation que tu souhaites leur proposer.

3 pratiques qui diminuent la valeur perçue de ton offre : 

👉 Mettre en avant les modalités pratiques de ton service / programme de coaching : le nombre de séances, le rythme et la durée des séances, le nombre de délivrables (PDF, vidéos, fiches pratiques) etc. En tant que coach/ thérapeutes tu ne vends pas du temps ou des PDF. Tu vends une transformation. Et pour ça tu as besoin de mettre en lumière le fossé en là où se trouve ton client et là où il aimerait aller.

👉 Parler de tes outils d’accompagnante. C’est une pratique que je vois très souvent chez les coachs en début de carrière. Elles mettent en avant leur métier et leurs outils. Or, tes clients n’achètent pas des outils mais des résultats. Certes, il y a des personnes qui vont chercher une coach/ une thérapeute pour un outils précis mais ces cas sont plutôt rares. La plupart du temps, les gens ne connaissent pas les outils que tu utilises (PNL, un certain type de coaching, la soprhologie, l’EFT, la thérapie par le son etc.) et ne voient pas le lien avec le résultat qu’ils aimeraient obtenir donc tu risques de passer à côté des clients potentiels avec cette façon de communiquer.

👉 Utiliser ton jargon d’accompagnante. On pense souvent que si on parle comme une experte dans le domaine les gens vont avoir envie de travailler avec nous. La réalité est que ce langage créé une distance avec les lecteurs ou notre audience. Ils sont noyés dans des informations dont ils ne se sentent pas concernés et ils ont du mal à comprendre en quoi ton service pourrait les aider.

Les questions que ton audience se pose avant de prendre la décision de se faire accompagner.

💡 Les personnes qui cherchent activement un accompagnement ont 4 questions par rapport à ce que tu proposes :  

1.  » Est-ce que ce service est fait pour moi ? « 

2.  » Est-ce que les résultats que je vais obtenir méritent ce niveau d’investissement ? « 

3.  » Est-ce que je vais être capable d’obtenir des résultats ? « 

4.  » Est-ce qu’il s’agit de la bonne personne pour m’accompagner ? « 

Ton message, ta communication et la manière dont tu parles de ton offre doivent répondre à ces questions pour que les gens qui te suivent te fassent confiance et aient envie de te contacter.

Dans mon programme d’accompagnement en 1 à 1 je travaille avec mes clientes non seulement sur la création d’une offre transformationnelle mais aussi sur la manière de présenter cette offre pour que leurs prospects perçoivent rapidement la valeur de leurs offre et disent un grand « OUI » à ces 4 questions essentielles. 

Ajouter un commentaire