10 erreurs sur ton site qui t’empêchent d’avoir des clients en coaching

10 erreurs sur ton site qui t’empêchent d’avoir des clients en coaching

4 secondes.

C’est le temps qu’il faut à une personne pour décider si ton site l’intéresse ou pas.

Ça met vachement la pression, non ?

Et ce n’est pas le logo, les jolies photos ou le dernier design à la mode qui va donner envie à tes visiteurs d’aller plus loin ou même d’acheter quelque chose.

Tu n’as pas besoin d’investir une fortune pour que ton site soit attrayant pour ta cible.

Il y a tout de même des mauvaises pratiques à surveiller qui peuvent te coûter des clients.

Voici les 10 erreurs à éviter si tu veux transformer ton site en aimant à clients.

① Un message d’accroche inexistant ou confus.

La personne qui arrive pour la première fois sur ton site as besoin de comprendre si ce que tu proposes le concerne ou pas.

Donc la première chose qui devrait apparaître sur la page d’accueil, c’est ta proposition de valeur. C’est une phrase d’accroche qui résume la promesse que tu fais à tes clients :

  • ce que tu fais (j’aide, j’accompagne, je forme)
  • pour qui (ton public cible)
  • le problème que tu résous ou le bénéfice que tu apportes
  • comment tu fais ce que tu fais (qu’est-ce tu fais de différent) ➟ optionnel

Et surtout, je te conseille de ne pas démarrer pas ta page d’accueil en parlant de toi ou en donnant la définition du coaching. Le héros de ton site c’est ton client.

② Ton site est une passoire virtuelle (comme le dit Selma Paiva)

Tu vois, le trafic que tu vas générer sur ton site ne te sert pas vraiment si derrière tu n’as pas mis en place un système qui te permet de garder contact avec tes visiteurs. Et ce système c’est ni plus ni moins un formulaire pour récolter des adresses mail.

Et sachant que 66% des clients ont fait un achat suite à une offre reçue par mail, c’est un élément à ne pas négliger.

L’objectif est donc de collecter les adresses mails des prospects qualifiés (les gens qui font partie de ton public cible et qui seront potentiellement tes futurs clients).  

Mais pour cela, il faut donner envie aux gens de te laisser leur précieuse adresse mail.

Malheureusement, proposer aux gens de s’inscrire à ta newsletter pour recevoir les derniers articles ne donne pas très envie.

Ce qui fonctionne le mieux c’est de proposer un bonus gratuit : un guide, un e-book, une checklist, une mini formation. Quelque chose qui à de la valeur et qui sert vraiment à ton prospect.

Ce bonus peut apparaître sur ta page d’accueil (de préférence juste après la proposition de valeur pour que le visiteur n’ait pas à scroller pour le trouver), mais aussi à d’autres endroits sur ton site (page à propos, articles etc).

Comment lire dans les pensées de tes clients idéaux?

En téléchargeant le guide tu acceptes de recevoir des mails de la part de Trouve ton cap, ainsi que des offres exclusives. Pas de spam, promis. Tu peux te désabonner à tout moment.

③ Tu n’as pas de preuve sociale.

Débuter en tant que coach est toujours inconfortable au début.

Sans expérience et sans une reconnaissance extérieure, les gens peuvent être réticents à te contacter car ils préféreront toujours travailler avec un « expert ».

C’est pour ça qu’il est important d’obtenir une preuve sociale même avant d’avoir quelque chose à vendre.

Voici ce qu’il est possible de faire :

➖ travailler avec de clients test ou à tarif préférentiel à qui tu pourras demander des témoignages. Ajoute ensuite ces témoignages sur ta page d’accueil et sur la page de ton offre.

➖ envoyer des « articles invités » à des blogs ou des magazines qui ont une audience plus grande que la tienne. Tu n’as pas besoin d’avoir de l’expérience ou de la visibilité. Il suffit d’oser exprimer ton point de vue sur un sujet dans ta thématique. Ces articles peuvent t’apporter du trafic sur ton site mais si cela n’arrive pas, ce seront toujours des éléments qui te donneront une crédibilité. Tu pourras mettre en valeur ces contributions sur ta page d’accueil dans une rubrique intitulée : « Ils m’ont fait confiance », « Vu dans… » (en ajoutant le logo du site en question).

➖ créer du contenu sur ton blog : des articles riches, généreux et qui montrent ton expertise à plus de détails dans cet article : « Pourquoi tu as besoin d’un blog pour ton activité de coach »

④ Ton menu de navigation est compliqué et pas clair.

Tu as peut-être envie d’être originale et de vouloir te démarquer des autres. Mais ce n’est pas sur ton menu de navigation qu’il faut innover.

La première erreur c’est d’avoir un menu trop long, complexe avec des sous-menus qui cachent parfois d’autres sous-catégories. Privilégie toujours la simplicité pour ne pas perdre ton visiteur. Lui donner trop de choix va finir pas le faire partir.

Une autre erreur est d’utiliser des labels qui ne veulent rien dire.

Par exemple, au tout début de mon site internet j’avais appelé l’onglet de mon blog « Explore ». Ça ne veut rien dire et la personne ne va peut-être même pas cliquer dessus.

Le nom des onglets doit être simple, clair et de préférence un terme que les gens sont habitués à voir : blog, services, à propos, contact…

⑤ On ne comprend pas ce que tu fais concrètement

Si tes visiteurs quittent rapidement ton site c’est qu’ils n’ont pas compris ce que tu proposes.

Et c’est un vrai challenge (surtout sur une page d’accueil) de dire beaucoup de choses en peu de mots. Un premier élément qui peut apporter des clarifications c’est la proposition de valeur.

Mais tout ce qui suit doit aussi lui donner des éclaircissements par rapport à la solution que tu proposes, tout en restant concise.

⑥ Tu as des liens qui sortent ton visiteur du site.

Le but c’est de garder tes visiteurs le plus longtemps possible.

Pourtant, j’ai vu sur de nombreuses pages d’accueil ou « à propos » des liens qui renvoient vers : le site de l’école où tu as fait ta formation, des liens vers un charte déontologie, le site de quelqu’un d’autre etc.

Au-delà du fait que ces liens n’apportent aucune valeur à ton visiteur, le risque est qu’ils cliquent sur le lien et qu’ils ne reviennent jamais sur ton site parce qu’il sera attiré par autre chose.

Les seuls endroits où tu dois diriger tes visiteurs, ce sont tes réseaux sociaux ou éventuellement d’autres ressources qui t’appartiennent.

⑦ La page « à propos » tourne uniquement autour de toi.

Les pages « à propos » ou « qui suis-je » font partie des pages les plus consultées sur un site internet. Et pour raison. Quand on tombe sur un site qui nous plait, on a aussi envie d’en savoir plus sur la personne qui se cache derrière.

C’est un excellent endroit pour créer un lien de confiance avec tes visiteurs. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette page n’est pas uniquement sur toi.

Le héros de ton site est ton client et c’est de lui que tu dois parler en premier.  Adresse-toi directement à ton lecteur et explique-lui pourquoi il se trouve au bon endroit.  

Ne décris pas ton parcours comme tu le ferais sur un CV et surtout, ne parle pas de toi à la 3ème personne. Sélectionne dans ton parcours des éléments qui pourraient toucher ton lecteur et humanise ta description. Fais ressortir ta personnalité et parle avec ton cœur.

⑧ Tu ne montres pas ton visage.

Je ne sais pas toi, mais personnellement j’ai tendance à ne pas faire confiance à un site quand je ne trouve aucun visage humain derrière.

Surtout quand on parle d’un accompagnement qui représente un investissement financier et de temps considérable.

Une photo professionnelle te donne plus de crédibilité et humanise ton site internet donc ne te cache pas derrière ton logo ou des photos libres de droit.

⑨ Ton site internet ressemble à une brochure.

Beaucoup de coachs font l’erreur d’avoir un site trop impersonnel qui ressemble plutôt à une brochure : la définition du coaching, les limites, les bénéfices, une liste à puces qui énumère tous sortes de problématiques plus différentes les unes des autres…

Il y a quelques années, quand le coaching n’était pas aussi en vogue qu’aujourd’hui, on pouvait se permettre de faire ce type de présentation. Le marché était moins concurrentiel et on ne connaissait pas aussi bien le concept.

Mais il n’est plus possible aujourd’hui de te démarquer avec une présentation généraliste et impersonnelle.

  • D’un côté parce qu’elle sera identique à celle de tous les autres coachs, donc difficile de montrer en quoi tes services sont meilleurs ou différents.
  • Et de l’autre côté parce que, honnêtement, ça n’intéresse personne.

⑩ Ton offre est une liste de modalités.

Ton accompagnement peut être génial mais si cela ne ressort pas dans ta présentation tu auras du mal à attirer des clients.

Une offre n’est pas une liste de modalités, un descriptif général de ton programme, ou encore une fois, une définition du coaching et de outils employés.

Une offre est une véritable proposition de transformation et la rédaction d’une page de vente ne s’improvise pas.

On doit comprendre à qui tu t’adresses, quelles sont les problématiques que tu résous, quelle est la solution que tu proposes.

Dans le programme Badass Coach on va encore plus loin dans le travail sur ton site : la création d’un circuit de vente, la mise en place d’une stratégie de contenu solide pour ton blog et une rédaction persuasive.

Et toi, laquelle de ces erreurs fais-tu sur ton site ? Que vas-tu modifier à partir de maintenant ?

Ajouter un commentaire