coach cibler niche de marché

Qu’est-ce qui empêche les coachs de cibler une niche ?

Le choix d’une cible est un élément décisif dans nos business de coach et souvent un point de blocage.

Pourquoi se restreindre quand on peut augmenter nos chances de trouver des clients en s’adressant à un plus grand nombre de personnes ?

Et pourtant, en marketing c’est exactement l’inverse.

Il y trois sources de blocage dans le choix d’une niche :

Dans cet article j’apporte des réponses aux 4 peurs / idées reçues les plus communes dans le choix d’une niche.

« J’ai peur de me fermer des portes et de ne pas avoir assez de clients »

Imaginons que tu as besoin de gagner en confiance en toi pour prendre la parole en public dans le cadre de ton travail.

Lequel de ces deux discours te parle le plus ?

  1. Je suis coach et je t’accompagne dans la réalisation de tous tes objectifs. Grâce à mon accompagnement tu seras capable de dépasser tes peurs et de réaliser tes rêves les plus fous.

Et

  1. Prendre la parole en public n’est pas une compétence innée. Cela s’apprend avec la bonne méthode. Je peux t’aider à reprendre confiance en tes capacités, apprendre à capter l’attention de ton auditoire et parler avec assurance devant tes collègues du travail.

Le premier coach a peut-être des chances de trouver des clients mais le deuxième va attirer l’attention de beaucoup plus de personnes parce que son discours cible un point de douleur et un public précis. On voit que la personne maîtrise son sujet et qu’elle est capable de nous apporter une réponse sur mesure.

  • En choisissant de te nicher tu vas effectivement t’adresser à moins de personnes mais tes clients seront plus nombreux.

En tant que prospect, on se sent beaucoup plus connecté à la deuxième personne parce qu’elle montre qu’elle est capable de nous comprendre et qu’elle a une solution concrète.

Avec un discours dilué et généraliste, certes tu t’adresses à un public plus grand mais peu de personnes seront réellement attirées par ce que tu as à dire. 

Les mots vagues ne parlent à personne, n’inspirent pas confiance et il y a déjà beaucoup trop de contenu sur les mêmes thématiques. 

Difficile de se faire une place comme ça quand on vient tout juste de démarrer.

  • Cibler ne veut pas dire exclure ou se limiter.

Tu n’es pas obligée de refuser ceux qui souhaitent travailler avec toi, surtout au début quand on a envie de faire ses preuves et de gagner en expérience.

Cibler, c’est juste concentrer ton énergie et ta communication autour d’une seule cible pour sortir plus rapidement du lot. 

  • Cibler ne signifie pas non plus que tous ceux qui ne ressemblent pas à cette cible ne vont pas être attirés par ton message.

« On peut viser une niche et vendre en masse […] Les personnes que vous décrivez dans votre communication ne sont pas forcément les seules qui vont acheter vos produits – ce sont plutôt les personnes à qui vos clients veulent s’identifier ou ressembler. Votre cible n’est pas votre marché. Personne n’aime les messages fades, donc ne diluez pas ce que vous avez à dire pour plaire à plus de monde, ça finira par n’attirer personne » – Tim Ferris, La semaine de 4 heures

 « Si je me niche je ne respecte plus la philosophie du coaching »

Si tu as suivi une formation de coach, on t’a surement appris le « fameux » discours à réciter en début d’une prestation avec ton client : tu n’as pas la solution à son problème, tu n’es pas un experte dans tel domaine, le client lui seul a les compétences, tu es là pour poser des questions et le coaching est différent de la thérapie et de la formation.

Tu penses que quelqu’un va te payer pour ça ?

Toutes ces subtilités sont importantes pour toi en tant que coach, pour connaître les limites du métier.

Mais ton client cherche une solution, un spécialiste, quelqu’un sur qui il peut compter, à qui il peut poser des questions.

Evidemment, se spécialiser sur un sujet et un public en particulier ne veut pas dire prendre des décisions à la place de ton client. Mais tu as besoin de maîtriser un minimum ton sujet pour savoir le guider afin qu’il trouve la meilleure option pour lui, parmi toutes les options qui existent.

  • Si par exemple tu es coach business et que ton client te demande quel réseau social choisir pour démarrer, tu ne vas pas lui imposer un réseau en particulier. Mais tu vas lui partager tes connaissances et lui expliquer quels sont les critères à prendre en compte pour choisir stratégiquement un réseau social. Et c’est à lui de faire un choix.

« Je suis censée accompagner les gens dans leur globalité et pas juste sur une problématique »

Choisir une niche ne t’oblige en rien à enlever ta casquette de coach et arrêter d’appliquer les outils que tu as appris. Et ça n’implique pas non plus de parler d’un seul sujet tout le temps, mais de choisir un public, un type de personne.

Pour faire plus simple, prenons de nouveau l’exemple du coach business.

Dans ce cas, choisir une niche ne veut pas dire te limiter à un seul élément et le traiter à fond : la communication, le marketing, la vente etc.

Si pour toi la réussite d’un business repose sur plein de domaines différents, tu n’es pas obligée de n’en choisir qu’un.

Par contre tu peux te spécialiser sur :

➖ une catégorie d’entrepreneurs (les entrepreneurs débutants / avancés ou ceux qui travaillent dans un domaine particulier etc.)

et/ ou

➖ une certaine problématique (ceux qui ont atteint le palier de 3000€ par mois et qui veulent le dépasser, ceux qui ne sont pas à l’aise avec la vente, ou ceux qui ne savent pas comment se mettre en avant sur les réseaux sociaux etc.)

« Je ne connais pas assez de choses pour me spécialiser et me nicher »

Pour te spécialiser sur un sujet et une niche tu n’as pas besoin d’aller chercher trop loin.

➖ Tu peux partir d’une compétence acquise pendant ton expérience professionnelle. Par exemple si tu étais chargée de recrutement pendant plusieurs années, tu connais suffisamment bien le métier pour pouvoir accompagner ces professionnels sur une problématique qu’ils rencontrent souvent.

➖ Si tu as déjà un centre d’intérêt, tu peux choisir d’approfondir le sujet et te spécialiser dedans.  

➖ Tu peux aussi tirer parti de ton expérience de vie, des problématiques vécues, des challenges que tu as pu surmonter. Ou peut-être entends-tu souvent autour de toi des gens qui se confrontent à un certain problème qui t’intrigue et auquel tu aimerais mettre fin.

J’espère que tu y vois un peu plus clair maintenant

Si tu rencontres d’autres blocages dans le choix de ta niche, laisse-moi un commentaire et je t’apporterai une réponse 😊

Commentaires

  1. maria

    Super article, merci beaucoup! Je suis moi-meme coach, et éprouve bcp de difficultés à me canaliser… 33 ans, Je suis multi-potentielle, profil très international (4 langues parlées et vécu dans 7 pays), je cotoie des leaders, j’adore le yoga et le sport, je commence a prendre le dessus sur une blessure d’abandon… cela fait bcp de sujets et niches potentielles… choisir c’est renoncer… mais assez difficile pour le coup de connaitre chaque douleur de ces niches potentielles…. :)) bonne continuation a toi!

  2. Doris

    Super article. Pareil, très difficile à choisir une niche. Je suis thérapeute énergétique, pas mal d’outils pour aider les femmes à atteindre leurs objectifs, mais je n’arrive pas à cibler quel type de femme je désire accompagner.

Ajouter un commentaire